Votre panier est vide  Votre compte

Privilégier la vente en circuits courts

Nous avons déjà plusieurs fois entendu nos clients magasin nous dire qu'en grande surface les produits venaient de France, et que donc il participaient de ce fait au développement des producteurs.

La réalité est toute autre, si certains producteurs réussissent à vendre aux supermarchés leurs productions au prix du cout de revient, la plupart du temps ils vendent aux coopératives, et il est difficile d'en sortir: les agriculteurs investissent dans des machines et s'engagent donc dans les coopératives pour des contrats de 5 ans par exemple, pour être sur que leur production soit vendu et pouvoir rembourser sans peine leur investissement, mais sous certaines conditions, pas le droit de vendre plus de 25% de la production en vente directe, tout le reste est revendu aux coopératives qui ensuite revendent aux supermarchés.

Résultats beaucoup de perte, les légumes doivent être au même calibre, le reste n'est pas "vendable", un légume trop gros ou trop petit, tordu ou de couleur différente se retrouve jeté.

De plus les prix de vente sont bien plus faibles car il faut compter le conditionnement, la plupart des légumes sont en sachet, sous vide, et les grandes surfaces se prennent ensuite leur marge.

au final le producteur est perdant, la qualité des légumes n'est plus la même, les produits ne sont pas vendus le jour même de la cueillette.

Se mettent donc en place les ventes directes, les regroupements de producteurs afin de vendre les légumes au prix le plus juste et surtout de les vendre frais, moins de perte et de gaspillage...

En image pour mieux comprendre:

Circuits courts

                                                                  

Les circuits courts apparaissent aujourd'hui de plus en plus pour le bon développement de l'agriculture.

Les agriculteurs engagés dans ces activités y trouvent un moyen de mieux valoriser leurs produits et mieux communiquer auprès des clients en quête de sens, de transparence et de proximité.

Si les formes traditionnelles de vente en circuits courts (marchés, vente à la ferme) restent les plus développées, de nouvelles formes plus innovantes se développent : points de vente collectifs, paniers, e-commerce...

Essayons petit à petit de faire bouger les choses,  chacun à son échelle!

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire